Lantant LKR - LLKR - Kreol dann lékol - le créole à l'école à la Réunion

POU BANN LAMONTRÈR 

*Sat nou néna lo droi fé dan nout klas 

Kosa la loi i di 

Code de l’éducation Article L312-11 

« … les enseignants des premier et second degrés sont autorisés à recourir aux langues régionales, dès lors qu’ils en tirent profit pour leur enseignement. Ils peuvent également s’appuyer sur des éléments de la culture régionale pour favoriser l’acquisition du socle commun de connaissances, de compétences et de culture et des programmes scolaires. » 

La loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’École de la République (2013) 

« Dans les académies d’outre-mer, des approches pédagogiques spécifiques sont prévues dans l’enseignement de l’expression orale ou écrite et de la lecture au profit des élèves issus de milieux principalement créolophones ou amérindiens. » 

Kosa i pe fé dan la klas 

– Favoriser la communication en classe, la langue est d’abord vecteur de communication 

– Instituer des rituels, des activités brise-glaces pour faciliter la prise de parole 

– Être explicite sur l’usage des langues 

  • Code Libre (dans la langue choisie par l’élève) 
  • Code Imposé (par l’enseignant.e ou la classe) 
  • En alternance (passer d’une langue à l’autre) 

– Développer des compétences langagières 

– Tenir compte du contexte réunionnais pour le choix des supports et permettre un ancrage culturel. 

– Assurer une régularité des apprentissages en créole (Sensibilisation ou EFMC) 

– Être clair sur le contrat didactique; qu’est-ce qu’on attend des élèves et qu’est-ce que les élèves attendent de nous? 

– Instituer des repères pour la distinction des langues: marottes, drapeaux, différentes couleurs….. 

Kosa i aport dan lékol 

Pour les élèves : 

– Valorisation de la langue maternelle, de la culture, ancrage des apprentissages avec l’environnement proche 

– Amélioration de l’estime de soi 

– Transfert de compétences langagières quelle que soit la langue 

– Motivation accrue pour les activités proposées en classe 

– Climat de sécurité linguistique en faveur d’un déblocage de la parole 

– Développement de compétences métalinguistiques pour mieux comprendre et aller vers d’autres langues … 

Pour les enseignants : 

– Expérimentation de nouvelles démarches pédagogiques 

– Amélioration de la communication et du climat scolaire (avec les élèves les plus difficiles aussi) 

– Augmentation du niveau d’exigence en français, en créole 

– Adéquation en classe avec la réalité sociolinguistique réunionnaise 

Quelques outils

  • • Le précis de grammaire comparée créole français cliquez ici
  • • Exemple d’un Livret 1et 2 EFMC pour le cycle 3 (et autres supports)

Téléchargeable dans l’encadré « Enseignement du français en milieu créolophone et sensibilisation », site Académie Réunion

Apports de G. Prianon, PEMF LVR.

This website uses cookies and asks your personal data to enhance your browsing experience.